LA CHUTE DE ROME poésie W. H. AUDEN, texte traduit français

 

 

 

Wystan Hugh Auden

La chute de Rome

(The fall of Rome)

 

(texte de poésie traduit en français)

 

 

(pour Cyril Connolly)

 

 

Les quais sont battus par les vagues ;

Dans un champ désolé, la pluie

Fouaille un train à l’abandon ;

Les proscrits remplissent les grottes des montagnes.

 

 

Les robes du soir deviennent fantastiques ;

Les agents du fisc poursuivent

Les fraudeurs en fuite à travers

Les égouts des villes de province.

 

 

Des rites magiques secrets

Envoient dormir les prostituées du templs ;

Les literati entretiennent

Tous un imaginaire ami.

 

 

Caton le Cérébrotonique peut bien

Prôner l’Antique Discipline

Les fusiliers marins musclés

Se mutinent pour la solde et la tambouille.

 

 

Le grand lit de César est tiède

Tandis qu’un petit employé

Écrit JE N’AIME PAS MON TRAVAIL

Sur un papier rose officiel.

 

 

Nés sans argent et sans pitié,

Des oiseaux à patte écarlate,

Assis sur leurs œufs tachetés,

Regardent les villes grippées.

 

 

Ailleurs, très loin de là, de vastes

Troupeaux de rennes parcourent

Des lieues de mousse dorée,

Silencieux, à toute allure.

..

.

Wystan Hugh Auden – La chute de Rome (The fall of Rome)

(Poésies Choisies – traduction de Jean Lambert)

 

 

 

Livre audio, poésie: “The Fall of Rome” de W. H. Auden en anglais

(lu par: Tom O’Bedlam)

 

 

 

Wystan Hugh Auden

textes de tous les poèmes

 

ici

 

 

 

Wystan Hugh Auden

Biographie

 

ici

 

 

 

www.yeyebook.com

 

Sharing culture!

Vous aimerez aussi...